Retour sur le live de W&W au Commodore Ballroom

Les gens disent que Vancouver est une ville qui sait vraiment comment dormir. Apparemment, ces personnes qui créent des des rumeurs aveuglément n’ont jamais assisté à un spectacle EDM dans cette ville.

Jeudi dernier, les DJs néerlandais W&W a emballé le Commodore Ballroom dans sa totalité, et les DJs, également connus sous le nom de Willem van Hanegem et Wardt van der Harst, ont continué la fête jusqu’au matin.

Avec une tracklist qui semblait être similaire à celle du duo à Tomorrowland, W&W était plus que prêt à mettre l’ambiance dans la foule du Commodore aux grands yeux en mode Party.

Les gars ont vu une énorme quantité de sons EDM extrêmement accrocheuses qui semblent sortir d’un puits sans fond, et leur foule affectueuse n’a eu aucun problème à faire la différence entre les musiques originales et les remixes. La musique de Martin Garrix et Bebe Rexha “In The Name Of Love” et Ed Sheeran “Shape Of You”.

Naturellement, le matériel original du duo a obtenu les plus grandes ambiances de la nuit. Des musiques favorites comme “Supa Dupa Fly” et “Live The Night” (une collaboration avec Hardwell et Lil Jon) ont eu la foule douce et collante.

L’équipe de production derrière les graphismes de W&W joue également dans le talent des DJ, ce qui aide à illustrer la musique avec un buffet visuel. Au cours de “Rocket” (duo collaboratif avec Blasterjaxx), un lever de soleil jaune glorieux apparaît derrière le tableau des DJs sur l’écran.

Quoi qu’il en soit, le faite de prêter attention aux écrans avant de se déplacer et faire un autre mouvement dérangeait la foule, surtout quand on lui demande chaque minute de “Faire un W avec ses mains” (and make a W, Willem).

Voir tant de mains en forme de W dans l’air était une vue amusante. Parfois, il est préférable de participer et de jouer.

Photos : Melissa Dex Guzman

Article original : LORDS of DOGWOOD

 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.